Les différentes façons de cultiver le cannabis

SUMO Cannabis

Pour sa production, SUMO Cannabis a opté pour la culture aéroponique, une culture hors-sol où les racines se développent à l’air libre à l’intérieur d’une chambre d’aspersion. Toutefois, saviez-vous qu’il existe d’autres différentes techniques pour produire du cannabis ? Cet article vous permettra d’en découvrir un peu plus sur chacune d’elle.

Aéroponie

L’aéroponie consiste à vaporiser stratégiquement la zone racinaire avec de l’eau à pH équilibré et des solutions nutritives mesurées. Cela améliore le taux de croissance des racines, améliorant ainsi le taux de croissance global des plantes. Cette technique comporte de nombreux avantages, comme en témoigne l’article La culture en aéroponie : qu’est-ce que c’est ? Cette technique permet un rinçage en profondeur des racines à la fin du cycle de floraison de la plante, ce qui offre un goût plus pur et une fumée plus blanche lors de la consommation.

Terre

La culture en terre est certainement la plus connue de toutes. L’avantage de cette technique est que les nutriments se retrouvent directement dans le sol. Il est possible d’ajouter certains éléments, mais de façon générale, les nutriments nécessaires sont déjà présents dans la terre. Le producteur n’a donc qu’à ajouter de l’eau. Cependant, cette technique demande aux employés beaucoup de manipulation et de nettoyage.

Hydroponie

La culture hydroponique consiste simplement à faire pousser des plants dans l’eau. Les plants sont placés dans un milieu de croissance, comme de la fibre de coco ou de la laine de roche, puis alimentés avec une solution nutritive qui favorise la croissance. Puisque de nombreuses méthodes hydroponiques impliquent l’utilisation de certains milieux de croissance, on parle souvent de « culture hors sol », la véritable culture hydroponique s’effectuant dans l’eau seulement.[1] Avec cette technique, le producteur de cannabis doit balancer le pH et s’assurer d’ajouter de l’eau et des nutriments.

Aquaponie

L’aquaponie est un système qui unit la culture de plante et l’élevage de poissons. Dans le cas présent, cela consiste à cultiver des plants de cannabis en milieu aquatique, sans support inerte. Cette façon de faire intègre également des poissons, qui vivent dans un bassin aménagé sous les plants. Les nutriments proviennent directement de l’eau, en lien avec les effets positifs de la présence et de l’activité des poissons.

Il existe également trois grands types d’environnement pour produire du cannabis :

Extérieur (champ)

La production de cannabis dans un environnement extérieur comporte son lot de défis, surtout au Canada, avec les changements de saison. La période propice à la production s’en trouve raccourcie, avec le pollen, le gel du sol, etc. Les animaux et autres parasites présents à l’extérieur peuvent également nuire à la production. Ultimement, la qualité du produit en est affectée, puisqu’environ une seule récolte par année est possible dans ce contexte. Il s’agit cependant de la méthode la plus naturelle et la moins coûteuse de cultiver du cannabis.

Serre

La culture en serres est habituellement effectuée sur de grandes surfaces de production. L’éclairage est généralement assuré par la lumière du soleil, mais les producteurs doivent régulièrement compenser avec de l’éclairage artificiel, lors des journées trop courtes ou nuageuses. Ainsi, les producteurs utilisant cet environnement sont tout de même dépendants du climat et de la saison. Comme les serres sont habituellement moins bien « scellées » qu’un bâtiment, elles peuvent être moins étanches aux influences environnementales et à l’émission d’odeur dans le voisinage.

Intérieur (bâtiment)

La culture dans un bâtiment intérieur, comme chez SUMO Cannabis, permet un meilleur contrôle de l’environnement (humidité, chaleur, lumière, etc.) et de l’ensemble du processus de production. De plus, comme les salles de production sont indépendantes les unes des autres, si un problème survient avec un lot, l’ensemble de la production n’est pas affecté. Cet environnement offre aussi une meilleure maîtrise des odeurs, notamment à l’extérieur du bâtiment. SUMO Cannabis a choisi cet environnement de production pour ses divers avantages, dont le fait qu’il permet de produire du cannabis de qualité toute l’année.


[1] https://agriculture.canada.ca/fr/nouvelles-dagriculture-agroalimentaire-canada/realisations-scientifiques-agriculture/quest-ce-que-culture-hydroponique

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin